Les Bars Clandestins (Speakeasy) de New York

0

Certes nous ne sommes pas à Chicago, mais pour ceux qui veulent revivre l’ambiance de l’époque de la prohibition, je vous recommande d’aller déguster un cocktail ou un triple sec dans un des nombreux bars clandestins de New-York.
Il y a les incontournables qui sont restés dans leur « jus » et puis ceux qui ont été créé récemment car c’est « In » de faire revivre un vieux concept. Alors oui, on a plus l’impression d’arriver dans un « tripot » à touristes et non pas à « gangster », mais bon c’est pour le fun.

Le terme pour parler d’un bar clandestin de l’autre côté de l’Atlantique, c’est le « Speakeasy ».
Cela vient de l’époque de la prohibition lorsque les barmen demandaient aux clients de « parler doucement » pour commander leur bourbon.

Premièrement il faut savoir que le bar clandestin n’a pas d’enseigne, pas d’horaire, parfois pas de carte à vous donner (remettez-vous en au barman qui vous servira selon votre tête. Si c’est un lait-fraise…pas bon pour vous).
Très souvent, vue l’affluence, l’attractivité…un videur se trouve à l’entrée pour faire barrage. On peut se faire refuser depuis plusieurs bars clandestins avant de pouvoir en trouver un où l’on vous accepte.

Evitez de porter un Borsalino, cela ne vous fera pas plus avancer.

Certains bars poussent l’exotisme à vous faire attendre de longues minutes avant de vous ouvrir. On vous demande ensuite votre téléphone pour vous rappeler au bout d’une heure, juste pour voir si vous êtes vraiment motivés à y rentrer.

J’en ai fait quelques-uns et je vous donne ci-dessous mes adresses secrètes… (soit dit en passant, tout chauffeur de taxi les connait…Enfin, on va faire comme si…surtout n’en parler pas autour de vous)

 

Café Select Soho 212 Lafayette St (entre Kenmare St &Spring St), NY 10012

Vous traversez un restaurant et vous vous dirigez vers la porte des cuisines. Une porte avec la mention « Employeesonly » est à franchir avant de prendre un couloir et franchir la porte d’accès au bar.

 

Little Branch(dans le West End Village) 20 7th Ave S, NY 10011

Un bar en forme de wagon de train, où l’ambiance est cosy

 

Angel’s Share 8 Stuyvesant St (entre 3rd Ave & E 9th St), NY 10003

Un de mes préférés. Un restaurant japonais, vous rentrez et vous parlez discrètement à l’oreille du serveur en demandant le Angel’s Share. Il vous l’indiquera d’un signe de tête. Là changement de décor, vous vous retrouvez dans un bar cosy des années 1920. Service distingué, et cocktails affolants, originaux et délicieux.

Death&Company : 433 E 6th St (entre Ave A & 1st Ave), NY 10009

Dans l’East Village, une autre adresse “secrète” de l’East Village, proche d’Alphabet City. Très difficile d’accès car très fréquenté, c’est un des « speakeasy » les plus réputés pour son décor et son ambiance feutrée.

Attaboy.134 Eldridge St (entre Broome St &Delancey St), NY 10002

Ne vous trompez pas d’adresse, observez le soir où se rendent les personnes qui croisent dans le secteur. C’est une porte banale au 134 qui s’ouvre sur un bar en forme de wagon de train. Ici le chef c’est le barman. Ne demandez pas la carte, laissez-vous guider par l’humeur du jour de votre hôte. En fonction de vos goûts il créera un cocktail personnalisé.

 Blind Barber (1 à Brooklyn 524 LORIMER STREET, 1 à Manhattan 339 E. 10th Street)

Ces bars relèvent plus de l’attraction touristique que du vrai bar clandestin.
Les 2 adresses new-yorkaises sont des boutiques de barbiers (c’est amusant d’y voir une queue dans laquelle se trouve des femmes). On y rentre par le salon de rasage et le barbier vous indique une porte cachée derrière laquelle vous pénétrez dans un bar aux fauteuils en cuir confortables. Les cocktails sont originaux.

Beauty & Essex Essex 146 Essex St, New York City, 10002

Une boutique de prêteur sur gages pas très reluisante, et vous allez au fond. Après une la porte dérobée, vous vous retrouvez dans le salon du Beauty & Essex, aux gros canapés rouges, aux chandeliers qui donnent une atmosphère surannée au lieu. On peut y dîner grâce à une carte simple mais gouteuse. Un Dj est aussi là pour l’ambiance. Les cocktails sont surprenants.

 

PleaseDon’t Tell‘ L’adresse est donnée au téléphone lors de votre réservation (oui ce n’est pas très glamour…)donc, vous appelez et vous parlez fort ! 614 0386.

Surtout armez-vous de patience, car il vous faudra attendre énormément de sonneries avant que l’on daigne vous répondre. Donc laissez sonner jusqu’à obtenir quelqu’un qui prendra votre réservation (si une place est disponible) et vous donnera l’adresse que nous connaissons mais que nous ne révélons pas pour garder l’exotisme de la procédure…)

Le bar est caché dans une espèce de baraque à frites qui sert des hot dogs. L’ambiance est tamisée et les cocktails délicieux ; Vous ne regretterez pas la longue attente.

Bathtub Gin New York–132 9th Ave entre 18th St and 19th

Le nom de Bathtub vient de l’époque de la Prohibition. A l’époque, les bars fabriquaient leur propre mixture dans des baignoires.

Le BathtubGin se trouve dans un coffee shop, dans lequel vous entrez par une porte du fond.

Vous y trouverez la fameuse baignoire. Chaque soir des filles en petite tenue viennent y passer un moment. Les cocktails sont délicieux, surtout ceux à base d’alcool de baies de genévrier. A ne pas rater les mardis et dimanches soir les soirées avec spectacle burlesque.

 Fig 19131 Chrystie St, New York, NY 10002

Ce « speakeasy » se trouve au fond d’une galerie d’art que vous pourrez repérer à son videur qui reste assis sur les marches de la galerie ce qui est assez incongru. Et ce videur, il va falloir le motiver pour qu’il vous laisse entrer. D’ailleurs, il va feindre de connaître un quelconque bar. Puis, au bout de quelques minutes, il va vous questionner. Répondez que vous connaissez le FIG 19 depuis les années 30 et que vous y veniez quand votre videur n’était pas encore né…Il vous laissera rentrer et vous indiquera le passage qui mène au FIG 19. Ambiance sympathique et bonne carte.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz